Un modèle conçu en rond n’est pas adaptable à plat!

Par contre, adeptes des aiguilles circulaires, réjouissons-nous, un modèle à plat peut être partiellement adapté pour tricoter en rond. Et pourquoi on se réjouit? Parce qu’on n’aime pas l’assemblage, pardi!


Les manches

Elles sont de toute évidence des « tubes », on peut donc les tricoter directement en rond. On évite ainsi la couture le long de la manche. On va donc monter la manche sur 4 aiguilles ou sur une aiguille circulaire en magic loop ou sur 2 aiguilles circulaires, au choix.

tricoter une manche en rond sur aiguilles circulaires
réalisation de la manche avec des aiguilles circulaires en magic loop

Puis quand on arrive au biais d’emmanchure s’il y en a un, on retravaille à plat normalement. Il ne restera plus qu’à faire l’assemblage de la manche sur le corps de l’ouvrage.

assemblage de la manche
Le seul assemblage qu’il me reste quand je réalise un pull, ici Paige

Si l’emmanchure est droite et que le point s’y prête, on peut même faire la manche de haut en bas et monter directement les mailles sur le corps déjà assemblé.


Le corps de la pièce 

Si c’est un pull, il peut être monté en rond aussi jusqu’aux emmanchures. L’assemblage est donc fait, il ne reste plus que la couture d’épaules qui peut être réalisée aussi aux aiguilles.
 

En pratique

Je fais comment? Je retire les mailles lisières, j’additionne les mailles devant et derrière (pour le corps) et je monte le tout en rond en repérant le début du rond pour les manches et les 2 jonctions entre l’avant et l’arrière pour le corps (en distinguant bien le début de ligne du « milieu » et le dos du devant). C’est autour de ces repères que je fais les augmentations/diminutions mentionnées dans le modèle.

marquer le début de rang


 
Si c’est un gilet? Et bien ce n’est plus du tricot en rond à proprement parler mais on peut de la même façon, éviter les assemblages. Je fais ensemble les 2 devants et le dos, en repérant aussi chaque fois les jonctions.

Bon, c’est assez simple en apparence, mais concrètement ?
Et bien c’est là que la réalité nous rattrape 😉
 
Quand on a un motif, il faudra d’une part l’adapter au tricot en rond et veiller à la bonne continuité du motif. Cela va s’avérer assez évident ou plus alambiqué selon les cas. Il peut être opportun de faire des essais avant de se  lancer dans l’ouvrage proprement dit. Je propose aussi un atelier pour aborder le tricoter en rond et le “magic loop”.
 
En clair, voir si le nombre de maille tombe bien sur le motif, voir comment vont s’intégrer les augmentations/diminutions éventuelles, etc. Parfois j’adapte un peu le nombre de mailles (j’en ai ajouté 6 sur mon gilet Carmine pour que le motif soit bien continu).

dos et côté du gilet Carmine
En adaptant légèrement le nombre de mailles, j’ai une continuité parfaite du motif de bout en bout.


Est-ce intéressant ?

Je ne sais pas. En fait, tout dépend !

Si vous êtes réticente à l’assemblage, oui, si vous préférez encore l’assemblage au tricot en rond évidemment non!
 

En dehors de la question d’assemblage, quels en seraient les avantages?


Une parfaite correspondance entre le devant et le dos, une belle continuité des motifs (si on a bien géré les choses), belle continuité de couleurs pour les laines « auto rayantes ».
 

top-down Summer Ombré de dos
t-shirt – modèle en rond – fil autorayant

En dehors de la question de tricot en rond, quels en seraient les inconvénients?


Si on aime bien faire les deux manches en même temps par exemple, là cela peut toujours se faire uniquement avec des aiguilles circulaires mais c’est une technique particulière. J’ai essayé et j’ai renoncé, j’ai trouvé que c’était trop de chipotage. 

Le travail préalable de  réflexion et d’essais nécessaire à l’ajustement des motifs aux jonctions peut être un obstacle.
 
De mon côté, je persiste, trop contente de n’avoir presque plus d’assemblage (que je laissais immanquablement traîner) et je m’améliore dans mes finitions avec la pratique et l’expérience, il n’y a pas de secret, hein. Le mieux est de commencer avec des cas simples (comme du jersey au moins au niveau des jonctions).

Alors, déjà essayé? Tentée de s’y mettre? N’hésitez pas à partager vos expériences. 😉

Tricoter en rond : adapter un modèle classique à plat

8 réflexions au sujet de « Tricoter en rond : adapter un modèle classique à plat »

    1. Ah, oui, comme beaucoup de chose qu’on n’a jamais tenté.
      D’un autre côté, ce n’est pas comme si tu étais débutante et que tu ne disposais pas de support quand c’est nécessaire 😉

  • Bonjour Madame,
    J’ai lu vos explications relatives au tricot circulaire pour un pull dont les explications sont données “à plat”. J’ai réalisé le corps du pull jusqu’à la hauteur donnée pour l’emplacement des manches que je vais tricoter en rond également. Ces manches sont droites pourriez-vous me dire comment je vais pouvoir les assembler au reste du tricot ? Est-ce qu’en relevant les mailles sur le corps du tricot, je pourrais aisément les tricoter en rond ? Ou dois les assembler après les avoir réalisées ?
    Votre sujet est très intéressant et très bien expliqué. Je vous remercie infiniment pour votre partage de savoir-faire. Bernadette

    1. Bonjour Bernadette, la plupart du temps, je fais quand même les manches à part que j’assemble ensuite mais si les manches sont droites et l’emmanchure aussi, il est possible en effet de relever les mailles. Je l’ai déjà fait aussi dans ce genre de configuration. Bonne continuation.

  • Bonjour,
    J’aimerais me lancer dans le tricot d’un pull dont le patron n’existe pas que j’ai vu, cependant j’ai un doute quand à la réalisation de ce dernier. Je souhaiterais des manches montées et non des manches raglans. Me conseillerez vous de faire du top bottom ou bottom top ?
    Quant à la réalisation des emmanchures, j’ai un petit doute, il faudra je suppose faire des diminutions à repartir si je pars du bottom top ?
    J’ai déjà réalisé des gilets et pulls mais toujours avec des manches raglans.
    Je vous remercie par avance pour vos réponses.

    1. Bonjour,
      Je travaille toujours à partir de modèles avec explications, je n’ai donc pas de conseil avisé à donner ici. Je pense que les patrons ont une vraie valeur ajoutée, parce qu’il est important qu’un pull soit bien proportionné et “coupé”. Il y a de très bon designers. Il y a aussi des livres très intéressants pour le tricot en rond, ceux-ci contiennent des modèles avec les pas à pas. A partir de là, on peut ajouter sa touche personnelle en choisissant les couleurs, en les combinant, ou en ajouter un motif, une fantaisie,…
      Bon tricot.
      Alexandra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *