Les créateurs de tricot disposent de tout un éventail de techniques avec lesquelles jouer pour nous proposer leurs modèles. Jeux de formes, de points, de textures, de reliefs, de couleurs… Et on craque évidemment ! Mais voilà, parfois on est coupé dans notre élan.

Prenons le cas d’un modèle ligné qui vous plaît tant et les lignes horizontales c’est vraiment un jeu de couleurs facile mais tous ces fils à rentrer, c’est décourageant rien qu’à l’idée de devoir le faire en fin d’ouvrage.

Oui, parce que c’est le même principe que l’assemblage (la bête noire de la plupart des tricoteuses), quand c’est fini, il y en a encore. Et ça on n’aime pas! Rentrer les fils peut rebuter même une tricoteuse passionnée.

Je me range dans la catégorie des tricoteuses passionnées et à vrai dire, ça ne me dérange pas de rentrer les fils quand mon tricot est fini. Enfin… il faut quand même reconnaître que ça dépend de la quantité de fils qui pendouillent une fois la dernière maille rabattue! Et à la suite de tâches que j’ai cru presque insurmontables je m’interroge sur ma façon de faire. Vous vous souvenez de mon gilet boulet? Je ne vais pas parler de traumatisme mais on n’en était pas loin ;-). Donc je cherche à optimiser mes procédés chaque fois que c’est possible.

fils à rentrer du jacquard au tricot

Je partage ici mon expérience avec vous.

Quand les couleurs s’alternent sur quelques rangs seulement, il suffit de faire suivre proprement en torsadant le fil sur le bord comme pour l’étole Mayfield.

Mais parfois, la hauteur des bandes ne le permet pas. Quand j’ai réalisé l’écharpe lignée « La Poupinette », j’ai vite compris que l’étape du rentrage risquait de postposer la finition aux calendes grecques. Je me suis donc résolue à rentrer les fils tous les 20 à 30 cm avec l’aiguille à tapisser de manière habituelle.

écharpe Felted Tweed "Poupinette"

Bon c’était déjà ça mais on peut encore alléger la peine.

Faire mieux

Dans un article sur la jonction de deux pelotes, je vous faisais part de ma façon de faire : une maille en double puis rentrer les fils comme pour le jacquard tissé.

Ce qui signifie en clair qu’on va accrocher le fil à rentrer derrière l’ouvrage comme un fil flottant de jacquard et cela toutes les 2 mailles.

acrocher le fil

On peut tout simplement appliquer le même principe à chaque changement de couleur. Si on a des bandes horizontales de couleurs A puis B, on rentre le fil de la couleur A au premier rang tricoté avec la couleur B et on rentre le fil de la couleur B ensuite. Comme on est en bordure de rang, si on tricote en aller-retour, c’est en commençant le deuxième rang suivant qu’on rentre la couleur B et si on tricote en rond, c’est directement le rang suivant.

Ce n’est ni plus compliqué ni plus rébarbatif que cela ! Plus aucune raison de reculer devant un ouvrage ligné, non ?

Les lignes horizontales et les fils à rentrer
Taggé sur :                

2 réflexions au sujet de « Les lignes horizontales et les fils à rentrer »

    1. En fait, en jersey endroit la démarcation nette entre les 2 couleurs est automatique. Par contre, effectivement, en jersey envers ou point mousse, on ne peut éviter la petite ligne d’incursion des 2 couleurs.

Répondre à Ariane Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *