Dans un précédent article, j’ai voulu titiller votre envie de tricoter des torsades. Je vous ai aussi déjà parlé de la possibilité de les faire sans aiguille auxiliaire. Aujourd’hui j’ai rassemblé quelques subtilités et astuces qui vous seront éventuellement utiles si vous vous lancez…

 
Pour rabattre une torsade

sans que celle-ci ne gondole, faites des diminutions en même temps.

En pratique, vous pouvez procéder comme ceci, seulement pour les mailles de la torsade elle-même :* tricoter une maille et la rabattre, tricoter les deux mailles suivantes ensemble puis rabattre, tricoter une maille et la rabattre puis reprendre à *. Rabattre les autres mailles (entre les torsades) normalement, sans diminution. Donc pour une torsade de 8 mailles, vous aurez 1 maille, 1 diminution, 2 mailles, 1 diminution, 1 maille. Pour une torsade de 6 mailles, vous pouvez faire : 2 mailles, 1 diminution, 2 mailles.

 
Si votre modèle ne comprend pas de torsade

et que vous voudriez en ajouter, il y a quelques considérations à prendre en compte.

  •          Tout d’abord, cela va nécessiter plus de mailles et de fil. Évidemment, le mieux sera de faire des essais mais pour avoir un ordre de grandeur, comptez 1 ou 2 mailles en plus sur la largeur de votre tricot pour chaque groupe de 4 mailles dans une torsade.
  •          Lors de vos essais vous pouvez être amenée à faire un échantillon plus large que d’habitude suivant la complexité du dessin. Pour ne pas perdre ce large échantillon, ajuster légèrement ses dimensions pour en faire ensuite un petit coussin, un sac ou encore un carré à intégrer dans un plaid.
  •          Les torsades doivent commencer et se terminer sur un rang entre les croisements où les mailles de la torsade sont bien déployées et le tricot bien plat Les mailles sont donc plus étendues en largeur. Pour une transition plus douce, prévoyez donc d’augmenter d’une ou deux mailles pour débuter votre torsade ou au contraire de réduire d’une ou deux mailles en fin de torsade.

Pour une torsade réversible

Pour une écharpe, vous voudriez une torsade qui soit belle des 2 côtés : faites-la simplement avec un point réversible comme une côte 1/1 ou une côte 2/2. Ou encore une brioche bicolore. (un exemple sur Ravelry « Flaming scarf »)

torsades en côtes 1/1
écharpe en côte 1/1


Pour corriger une torsade

Et voilà le plus navrant : vous constatez une erreur dans votre torsade quelques rangs plus bas et vous ne voulez pas laisser ainsi. Il est possible de ne pas défaire votre travail jusqu’à ce point mais de corriger uniquement la torsade.

Vous pouvez essayer de procéder comme suit :

  • Insérez une petite aiguille à deux pointes ou une épingle d’arrêt de maille dans le rang juste en dessous de la faute.
  • Tricotez votre rang en cours jusqu’à la torsade qui pose problème. (pour cela les petites aiguilles double pointes à chaussettes ou juste les bouts des aiguilles circulaires sont super)
  • Lâchez les mailles de la torsade et laissez-lez tomber jusqu’à l’aiguille qui retient les mailles.
  • Retravaillez le motif correctement, en utilisant les échelons du tricot défait comme fil de travail (remplaçant donc le fil de pelote).
  • A l’aide d’une aiguille à bout arrondi, égalisez la tension sur la partie retravaillée.


J’y ai eu recours plus d’une fois lors de la réalisation de mon gilet Oceana

torsades d'Oceana de Martin Storey
détail des torsades de mon gilet Oceana de Martin Storey

 
Si l’erreur implique des brins de torsades qui se sont séparés depuis (dans des dessins plus complexes), c’est toujours faisable mais c’est plus de chipotage car les mailles de chaque brin le suivent tout au long du tricot, ce qui signifie que vous devrez défaire sur toute la largeur du motif impliquant le brin d’origine. Il faut voir si dans ce cas, on ne gagne pas simplement à tout défaire…

Voilà, nous avons déjà bien fait le tour de la question… Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à les partager en commentaires. La torsade est un grand classique en tricot. De la plus simple aux combinaisons les plus complexes, cette technique offre de multiples variantes et effets. Mais ne vous laissez pas intimider, c’est bien plus simple à réaliser que ce qu’il n’y paraît. Une fois que vous aurez essayé vous ne comprendrez même plus pourquoi vous n’aviez jamais osé.

Torsades…astuces et subtilités
Taggé sur :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *