Nouvelle consultation schizophrénique


« Je me demande si je suis process-knitter ou product-knitter (*)…

– Hm hm, on ne fait pas la consultation en français aujourd’hui ?

– Si mais comment pourrait-on traduire ça ? « tricoteuse orienté processus » et « tricoteuse orientée pièce finie »?

– Ça me paraît plus clair, poursuivons comme ça.

– Ou toproc et topif ?

– T’es toc toc ? On va plus rien y comprendre!

– Ok, dommage j’aimais bien…

– Bon, tu développes ?

– Oui. Si on caricature un peu, la pure tricoteuse orientée pièce finie ne s’intéresse qu’à l’ouvrage terminé. Elle n’aime peut-être même pas vraiment tricoter et n’apprécie que le résultat final. Elle préfère les tricots rapides, les projets petits et faciles. Elle utilise la plupart du temps des gros fils travaillés sur de grosses aiguilles. Elle est peu susceptible de s’attaquer à un projet difficile, incluant des torsades complexes, du jacquard ou de la dentelle, à moins de vouloir absolument un modèle en particulier.  Elle peut typiquement tricoter des snoods épais encore et encore simplement parce que c’est rapide, facile et que ça lui semble trop beau, bien chaud, pratique…C’est elle aussi qui laissera des petites erreurs dans ses tricots , car défaire retarderait l’échéance du projet.

 

écharpe grosses mailles
une pelote, des grosses aiguilles, quelques heures…

 

– C’est cela… je vois….

– La tricoteuse orientée pièce finie sera vraisemblablement monogame en tricot. Elle n’aura qu’un seul ouvrage en cours à la fois pour ne pas s’égarer entre plusieurs projets et retarder d’autant plus l’aboutissement d’une pièce.

– Oui, je vois… et de l’autre côté ?

– Et bien à l’autre extrême, et toujours en caricaturant, on a la pure tricoteuse orientée processus qui ne se soucie même pas de ce qu’elle tricote. Elle adore l’action même de tricoter, son effet calmant, le rythme des mouvements d’aiguilles, le toucher du fil… Celle-là ne se désolera pas de défaire si elle a fait une erreur, cela signifiera juste plus de temps à passer à tricoter. Elle peut tricoter la même pièce ou le même motif 10 fois de suite sans se fatiguer. Elle aime essayer de nouvelles choses, de nouveaux fils, de nouvelles techniques, de nouvelles constructions. Elle aime apprendre de ses expériences et se moque bien d’obtenir une pièce qui lui est utile.

 

couverture au tricot - en cours
couverture en cours… plus que 7 pelotes

 

– C’est cela… je vois…

– Et donc toujours en opposition avec sa consoeur orientée pièce finie, la tricoteuse orientée processus a plusieurs projets sur les aiguilles. Et elle aime passer de l’un à l’autre pour varier les plaisirs.

– Oui, je vois…mais comme tu dis, c’est caricatural…

– Evidemment ! Il est peu probable que quelqu’un se reconnaisse complètement dans l’une ou l’autre de ces descriptions poussées à l’extrême. Mais finalement quelque part entre les 2 en tendant plus vers un type que l’autre.

– Mouais… alors pourquoi se torturer l’esprit pour savoir de quelle tendance tu es?

– L’avantage est d’en savoir plus sur moi-même et de connaître par là mes points forts et mes points faibles.

– Excellent !

– Et de cette façon, je vais pouvoir mieux anticiper quel projet va me convenir ou pas et éventuellement affiner mes choix. Parce que le tricot est censé être un plaisir et le rester, cela doit être relaxant.

– Je confirme !

– Mais tu vois, si j’ai tendance à être tricoteuse orientée pièce finie, que j’aime terminer un projet rapidement et facilement et que je m’attaque à une couverture torsadée en 3 mm,  mes nerfs et ma motivation seront mis à rude épreuve.

– En effet

– Et si au contraire j’ai tendance à être tricoteuse orientée processus qui aime changer de modèles et relever des défis, mieux vaut pour mon moral que je ne m’engage pas à tricoter 10 paires de chaussettes unies à l’affilée.

– Et du fait perdre le goût de tricoter.

– Voilà !

– Et donc… t’es de quel type ?

– Je dirais que j’ai tendance à être orientée processus. Le tricot est souvent un défouloir pour moi. J’aime en avoir deux éventuellement trois en cours ou quatre… mais pas quinze! 😉 …à la rigueur cinq . J’aime me lancer des défis , essayer de nouvelles choses et donc je fais rarement plusieurs fois le même modèle. J’aime les choses complexes (en alternance). Je ne suis pas à la fin d’une pièce que je suis déjà attirée par une autre technique. J’entame toujours un autre projet avant même d’avoir assemblé le précédent.

– Et quelques écarts par rapport au profil type ?

– Ben oui… j’ai horreur de défaire. Et je n’aime pas tricoter sans but, d’ailleurs je ne devrais pas le dire mais même l’échantillon,  je ne le fais que rarement.

– Ouhla !

– Oui, je sais, c’est pas bien, fais comme si t’avais rien entendu. Je m’attache beaucoup à la pièce finie, j’aime qu’elle me soit vraiment utile et je n’aime pas trop traîner pour la terminer.

– Et bien voilà une analyse rondement menée!

– Oui et dans la salle d’attente,  à ton avis, quelles sont les tendances ?

– Je sais pas… on leur demande ?

– Allez !

(* je traîne parfois sur des blogs anglophones où la notion est régulièrement évoquée)
Quel type de tricoteuse?
Taggé sur :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *