Bien sûr, je propose un atelier « points ajourés et tricot dentelle »

 

Mais quand l’une préférera être accompagnée par quelqu’un, l’autre tentera toutes sortes de nouveautés sur base de livres, modèles et tutos.

Dans ce dernier cas, je vous propose ici quelques modèles qui pourraient être intéressants pour une première approche. C’est une sélection personnelle, elle vous donne une idée du genre de modèles mais n’hésitez pas à fouiller dans Ravelry en sélectionnant vos propres critères.

Si vous n’avez pas l’habitude des points ajourés

 

commencez par découvrir et comprendre l’effet des jetés et des diminutions (surjets ou mailles ensemble), pour cela, une écharpe avec un motif à trous est idéal. Les écharpes ou les étoles peuvent être tricotées sur des aiguilles droites classiques, ce qui n’est pas le cas de tous les chèches ou châles pour lesquels les aiguilles circulaires peuvent être indispensables au regard du nombre de mailles sur un rang.

J’ai par exemple réalisé « Jhumka ».

 

mon écharpe Jhumka

Ce modèle est en anglais, mais il suffit suivre le schéma.

Pour qui ne serait pas à l’aise avec un modèle en anglais, j’ai trouvé « Caitlins scarf », disponible en français et assez similaire au précédent.
mais aussi en français : « écharpe ruisseau ajourée » ou « branching out »
Enfin, vous voyez le genre…

J’aime aussi beaucoup « Paca Peds » .

 

mon écharpe Paca Peds

 

C’est une écharpe réalisée avec un point très aéré. Je l’ai réalisée deux fois, dans deux fils totalement différents, et c’est ce modèle en particulier qui a motivé l’une ou l’autre tricoteuse de l’atelier « Un point c’est tout » (*) à s’essayer aux points ajourés .

En la réalisant assez large, vous pouvez faire une magnifique étole. Le motif a l’avantage d’être très facile parce qu’il s’agit toujours du même enchaînement, répété tous les rangs (aller et retour).
Ce modèle est en anglais mais il se résume à quelques points, je peux vous fournir une traduction lors de votre passage à la Roulotte.

J’ai aussi réalisé le modèle « Petites noix » à mes débuts en dentelle, il convient très bien pour cela. Il est un peu plus compliqué que le précédent parce que le motif se fait sur 8 rangs et qu’il est expliqué avec un diagramme.

La présentation en diagramme a, selon moi, 2 avantages

 

  • On peut plus facilement faire le lien entre ce qu’on voit directement sur nos aiguilles et un diagramme qu’avec un texte rang par rang.
  • Si vous voulez aller plus loin en dentelle, l’apprentissage de lecture d’un diagramme sera indispensable.

Les 8 rangs, c’est aussi tout relatif vu que tous les rangs retour se tricotent entièrement à l’envers. Et qu’il s’agit de 2 fois le même enchaînement simplement décalé sur le rang. Donc, « Petites noix » est assez simple au final.

Après ce genre de modèles, vous pouvez tenter des modèles de dentelle plus complexes comme ceux que j’ai déjà présentés ici ou ou tant d’autres!

Alors, vous vous laissez tenter ?

 

(*) Dans la commune de Wasseiges, nous avons le Plan de Cohésion Sociale (PCS), et je tiens à souligner que je trouve cela remarquable. Ce plan regroupe tout un tas d’initiatives, et parmi celles-ci, il y a l’atelier tricot « Un point c’est tout ».
Je fais régulièrement partie du groupe, n’hésitez pas à franchir la porte un de ces jours!

 

Un premier modèle en dentelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *