Comme je l’ai évoqué ici et

j’ai un penchant depuis quelques temps pour le tricot dentelle

 

il faut donc que je vous en dise plus…sait-on jamais que vous seriez tentées de vous y mettre 😉

Le dessin d’une dentelle est essentiellement le résultat d’un alternance de diminutions sous diverses formes et de jetés qui donnent les trous. Il suffit donc de savoir faire un jeté et des diminutions? Et bien, outre le fait que cela demande une attention particulière, oui, c’est presque aussi simple que ça.

dentelle au tricot - coquillage
détail de mon châle « Coquillage« 

 

Evidemment, mieux vaut commencer par un dessin simple et répétitif. On peut déjà obtenir des effets intéressants et on s’exerce alors à lire un schéma. Parce que le noeud du problème est là. Je ne vais pas vous expliquer en long et en large comment lire un schéma, j’ai trouvé un article qui fait cela très bien et je vous le conseille (prévoyez un peu de temps, il est vraiment détaillé).

 

dessin ajouré au tricot
détails de mon t-shirt en Summer Ombré

 

À côté de cela, j’ai glané

quelques astuces les plus souvent mises en avant par les adeptes :

 

  • Placer des marqueurs pour repérer les répétitions du motif
  • Cela va de soi, mais travailler dans de bonnes conditions d’éclairage et éventuellement s’assurer d’un contraste de couleurs entre les aiguilles et la laine
  • Se repérer dans son schéma (« post-it », latte, griffonnage)
  • Utiliser un fil de sécurité

Personnellement, j’ajoute que je corrige les fautes la plupart du temps sans devoir tout défaire parce que je m’en rends compte au rang suivant et souvent, il y a moyen de rattraper un jeté oublié ou mal placé ou supprimer celui de trop. La petite irrégularité générée se rattrape au blocage.

Aussi face à un schéma, assurez-vous toujours de la description des rangs retours, c’est peu fréquent, mais parfois, ce n’est pas juste un rang en mailles envers.

Dernière chose que je trouve importante, contrairement à la plupart des écharpes (ou châle) où l’on peut se permettre toutes les largesses et fantaisies , si vous voulez être contente du résultat, le choix de la laine est primordial, pas tant pour l’échantillon mais pour le rendu.

Alors le tricot dentelle, plus accessible qu’il n’y paraît ?

 

Peut-être bien…à vous de juger!

Dans cet autre article, je propose l’un ou l’autre modèle intéressant pour une première approche.

Si vous préférez un accompagnement dans votre apprentissage, j’organise un atelier « points ajourés et dentelle », c’est un atelier très demandé, dès que possible j’ajouterai des dates.

Alors pour ne rien manquer, si ce n’est déjà fait, abonnez-vous à la lettre d’information.

S’essayer au tricot dentelle
Taggé sur :    

2 réflexions au sujet de « S’essayer au tricot dentelle »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *