Je vous présente mon « Coquillage »

 

de Corinne Ouillon. J’adore ses créations qu’elle met à disposition sur Ravelry (dont certaines gratuitement). Je vous invite à aller y jeter un oeil, il y a tellement de belles choses…

 

coquillage en Merino 285 Lace

J’avais déjà réalisé les châles the Nano Oya et Concert et celui-ci ne sera probablement pas le dernier. J’ai cependant une préférence pour ceux qui n’ont pas une ligne centrale « en échelle ».

La difficulté de ce modèle

 

a été qualifiée de « moyenne» par ceux qui l’ont essayé. Il est construit sur un motif de 8 lignes répété tout au long, et les rangs pairs se font tout à l’envers, ce qui en fait un ouvrage plutôt facile de mon point de vue. Je ne dis pas que je n’ai jamais dû récupérer un jeté ou l’autre ou défaire quelques mailles de temps en temps mais globalement, c’était pour moi un ouvrage relaxant.

 

détail du motif coquillage

 

Ça faisait déjà un bon moment que je n’avais plus fait de tricot dentelle mais comme ce sont des projets que j’aime beaucoup réaliser, j’ai monté ce châle en attendant de faire l’assemblage du pull « Lola » tout juste terminé.
Ce n’était pas ce que j’avais prévu à la suite du pull  mais il m’a servi de tricot nomade.  En effet, il est facile à emmener : léger et peu encombrant, réalisé d’une pièce, motif assez simple, il suffit de suivre le schéma et l’annoter. En plus c’est « toutes saisons » donc peu importe s’il tarde un peu avant d’aboutir.

Finalement il n’a pas traîné puisque je l’ai commencé le 22 septembre et terminé le 10 octobre.

Je l’ai réalisé en Merino Extrafine 285 Lace, c’est la première fois que j’utilise ce fil. Il est très agréable à travailler. Il a un magnifique rendu, une excellente définition de points qui assure une dentelle nette et superbement mise en valeur.

Le Coloris très doux donne un beau dégradé du gris au rose. Ce qui rend très bien sur un petit motif comme celui-là.
Le modèle prévoit 400m de fil, 2 pelotes ont donc suffi.

Je l’ai tricoté avec des aiguilles 5 mm comme préconisé dans le modèle, et cela convient parfaitement (je tricote avec une tension moyenne, ni serrée, ni lâche).

Le blocage

 

pour les projets en dentelle est incontournable!

coquillage terminé non bloqué
Le châle tout juste terminé

 

coquillage au blocage
Le blocage du châle révèle le motif dentelle

Au final

 

ce que j’en pense : modèle et fil superbes. Le résultat est absolument à la hauteur de mes espérances.

 

coquillage de Corinne Ouillon terminé
Le châle terminé après blocage

 

Je vous reparlerai tricot dentelle dans les prochaines semaines…Et pour ne rien manquer, si ce n’est déjà fait, inscrivez-vous à la lettre d’information.

A bientôt.

Mon châle « Coquillage »
Taggé sur :                

2 réflexions au sujet de « Mon châle « Coquillage » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *