Bonne-maman c’était la plus grande tricoteuse de l’univers !

 

Oui, un peu comme le papa d’un petit bout de 5 ans est le plus fort du monde mais quand même, elle aurait largement mérité une place sur un podium. Bien qu’elle ne soit plus là pour me lire (elle s’est éteinte en 2001),  je voudrais lui rendre hommage ici.

Bonne-maman Lise et Luis

 

Dans ma garde robe, même si je ne les mets plus, j’ai toujours le dernier pull et le dernier gilet qu’elle a tricoté pour moi (ça remonte aux années nonante).

pull jacquard et gilet type irlandais

 

En effet, chaque année, au nouvel an, je recevais mon pull fait main. Tout comme mes soeurs d’ailleurs, et mes parents, et mes cousins et cousines, et mes oncles et tantes…Au plus fort de sa production, ma grand-mère tricotait pour 20 adultes et 23 enfants de toutes les tailles. Vous avez bien lu, ça fait plus d’une quarantaine d’ouvrages par an au total ! Et pas des écharpes. Ah oui, quand même… on parle bien d’exploit, non ?

On n’avait aucune surprise en déballant nos cadeaux parce qu’elle nous faisait choisir notre modèle avec pour seule condition qu’il soit issu d’un de ses catalogues 3Suisses. Elle en a vu de toutes les couleurs!

Elle tricotait en regardant la télé, elle tricotait en se faisant coiffer, elle tricotait en trayant…

 

Il fallait donc des laines qui supportent bien les lessives! Elle avait souvent deux ou trois ouvrages entamés en même temps parce que certains étaient plus compliqués que d’autres et pour se relaxer, elle alternait. Aussi parce qu’elle n’aimait pas prendre les teintes plus claires quand elle allait traire.

Elle savait crocheter aussi. Une année, pour les adultes,  plutôt que des pulls elle a fait des couvre-lits : dix comme celui-ci. En plus des pulls pour les enfants évidemment.

couvre-lit au crochet fait main

 

Vers 82 ans, elle a commencé à souffrir de tendinite, elle a dû ralentir la cadence et seuls les femmes et les enfants recevaient encore leur pull annuel. Elle n’a arrêté complètement le tricot que vers 88 ans.

Vous en conviendrez, une carrière tricotesque digne d’une mise à l’honneur !

Hommage à Lise
Taggé sur :

7 réflexions au sujet de « Hommage à Lise »

Répondre à Dethier Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *