C’est l’histoire de la reconversion d’une pièce : faire d’un « bureau-débarras-non-aménagé » , une agréable petite boutique fonctionnelle.

Déjà, vider l’endroit n’a pas été une mince affaire. Ensuite…
Petites retouches de plafonnage et coup de peinture bien sûr.

L’endroit n’est pas bien grand, il faut optimiser l’espace de rangement, l’objectif est atteint, merci papa. Tout ça va me permettre de bien étoffer l’offre avec le temps.

 

Après le nettoyage de toutes les petites tablettes, il y a enfin le remplissage des petites cases et à ce jeu, Rosalée et Sabin étaient tellement enthousiastes que je leur ai laissé le soin de le faire.

 

Et finalement, il y a l’habillage de la fenêtre que j’ai pris plaisir à agrémenter de quelques fleurs crochetées.

J’avais aussi envie de marquer l’endroit d’une empreinte familiale, le bureau n’est pas le comptoir idéal mais il a été fabriqué pour moi par mon grand-père donc il fera l’affaire.

L’éclairage par contre devait absolument être parfait pour le rendu des couleurs, cela a été le critère déterminant.

Et voilà, je suis ravie de l’ensemble, je vous laisse découvrir les autres détails lors de votre prochaine visite.

A bientôt.

L’aménagement du magasin

9 réflexions au sujet de « L’aménagement du magasin »

  • C’est magnifique et je me réjouis de trouver un moment pour venir admirer tout cela!!
    Comme je te l’ai dit, je ne pourrai malheureusement pas être là à l’inauguration mais je te félicite d’avance pour cette belle idée et l’enthousiasme que tu transmets.

  • La laine! c’est dans nos gènes apparemment!
    Superbe initiative! j’adore les petits clins d’œil familiaux : à notre grand mère qui a tricoté des kilomètres de laine pour ravir toute la famille, à ton grand-père et à ton père pour l’aménagement dans ce noble matériau qui est le bois…. touchant, sympa, superbe!
    je te souhaite plein de bonnes choses pour ce nouveau projet..
    « tricotement » vôtre

    1. Un grand merci à toi Véronique. La famille c’est tellement important. Et Bonne-maman était indiscutablement une référence d’exception, je pense que si on devait faire le calcul des kilomètres de laine en effet, le chiffre donnerait le tournis. C’est une vraie fierté pour moi de pouvoir l’évoquer. J’y reviendrai d’ailleurs en détail un de ces jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *